Transfert : Mimitoss signe à Lyon





Info exclusive !

Mimitoss, le jeune pokemon insecte psy est sur le point de rejoindre l’Olympique Lyonnais.

Un paparazzi l’aurait surpris dans l’enceinte du Parc OL. Jean-Michel Aulas aurait réussi à le capturer pour l’aider à défendre l’arène lyonnaise la saison prochaine.

Pokemon Go au stade de Lyon - Parc OL

Plus sérieusement, difficile de vivre en France et même dans le monde sans avoir entendu parler de Pokemon GO, le phénomène du moment : jeu sur smartphone basé sur la géolocalisation et la réalité augmentée.

Ce jeu est jouable partout…même dans les stades de foot !

Un tweet a notamment été publié montrant la capture d’un Mimitoss.

Qui sera le meilleur espoir de l’Euro 2016

Comme pour chaque compétition international, on scrute les futurs talents de demain. Le prix du meilleur espoir de l’Euro 2016 sera offert au meilleur jeune de moins de 22 ans.

Ainsi, tous les joueurs nés après le 1er janvier 1994 sont susceptible de recevoir ce trophée.

 

Les 5 favoris pour ce trophée de meilleur espoir de l’Euro 2016

 

Raheem Sterling

On a du mal à le croire mais le dynamiteur anglais n’a que 21 ans. Né en décembre 1994, il est le grand favori pour l’acquisition de ce trophée. Pour cela, il faudra toutefois que l’Angleterre aille loin dans la compétition…ce qui n’est pas gagné vu les résultats de ces 2 premiers matchs.

Arkadiusz Milik

Titulaire au sein de l’attaque polonaise, Arkadiusz Milik fait la paire parfaite avec Robert Lewandowski que nous avions présenté sur ce même blog en 2008, alors qu’il faisait le bonheur du Lech Poznan. Son jeune compère de l’Ajax, déjà auteur d’un but contre l’Irlande du Nord, fait partie des autres grands favoris pour le trophée du meilleur espoir.

Kingsley Coman

Le feu follet français fait également office de favori pour cette distinction. Auteur de matchs corrects contre la Roumanie et l’Albanie, il faudra compter sur lui pour les prochaines rencontres des tricolores. Anthony peut également tirer son épingle du jeu s’il réussit à hausser son niveau de jeu.

Hector Bellerin

Seul défenseur de notre liste, le gunner catalan, Hector Bellerin peut compter sur une bonne performance de la Roja pour faire partie des prétendants au titre de meilleur espoir. Malgré tout, il risque de payer au prix fort, son faible temps de jeu. Il est en effet, seulement la doublure de Juanfran.

Renato Sanchez

Pour terminer, nous mettrons en lumière, la nouvelle pépite du Bayern Munich, acheté pour 20 millions d’euros au Benfica. Plus jeune joueur de notre sélection (18 ans seulement), Renato Sanchez est un titulaire indéboulonnable de la sélection portugaise. Après un résultat décevant contre l’Islande (1-1), les lusitaniens devront hausser le ton s’ils veulent aider leur joyau à remporter le trophée.

Joueurs éligibles au prix de Jeune joueur du tournoi

53 joueurs peuvent prétendre remporter cette distinction.
Albanie
Elseid Hysaj

Autriche
Marcel Sabitzer
Alessandro Schöpf

Belgique
Jason Denayer
Jordan Lukaku
Divock Origi

Croatie
Tin Jedvaj
Ante Ćorić
Mateo Kovačić
Marko Rog
Marko Pjaca

République tchèque
Aucun

Angleterre
John Stones
Dele Alli
Eric Dier
Raheem Sterling
Marcus Rashford

France
Kingsley Coman
Anthony Martial

Allemagne
Joshua Kimmich
Emre Can
Leroy Sané
Julian Weigl

Hongrie
Barnabás Bese
László Kleinheisler
Ádám Nagy

Islande
Hjörtur Hermannsson

Italie
Federico Bernardeschi

Irlande du Nord
Luke McCullough
Paddy McNair

Pologne
Bartosz Kapustka
Karol Linetty
Piotr Zieliński
Arkadiusz Milik
Mariusz Stępiński

Portugal
Renato Sanches

République d’Irlande
None

Roumanie
Steliano Filip

Russie
Aleksandr Golovin

Slovaquie
Milan Škriniar
Ondrej Duda

Espagne
Héctor Bellerín

Suède
Ludwig Augustinsson
Victor Lindelöf

Suisse
Nico Elvedi
Denis Zakaria
Breel Embolo
Shani Tarashaj

Turquie
Ahmet Çalık
Hakan Çalhanoğlu
Ozan Tufan
Emre Mor

Ukraine
Viktor Kovalenko
Olexandr Zinchenko

Pays de Galles
George Williams

 

Qui pour succéder à Jordi Alba ?

Lors du précédent Euro en 2012, c’était déjà le latéral espagnol qui avait remporté le titre de meilleur espoir du championnat d’Europe. Il avait notamment éblouie la finale lors de la victoire 4-0 de l’Espagne contre l’Italie en marquant un but.

Personnellement, je mettrai bien une pièce sur la pépite polonaise : Arkadiusz Milik !

Le top 5 des équipes les moins attendues de l’Euro 2016

Alors que la saison nous a réservé pas mal de surprises, avec notamment un titre pour Leicester, une finale sans Barcelone et le Bayern, la 3ème victoire consécutive du FC Séville en Ligue Europa… Pour conclure cette saison, qui sera l’équipe surprise de cet Euro 2016 ?

Petit focus sur les 5 nations qui sont à créditer de la plus grosse côte pour une victoire finale.

euro 2016

Roumanie et Slovaquie : 150/1

Dotées d’une côte à 150 contre 1, la Roumanie et la Slovaquie peuvent constituer une grosse surprise lors de cet Euro.

La Roumanie, emmenée par Gabriel Torje et Bogdan Stancu, éternels espoirs du football européen, ne dispose pas de véritables stars.

Elle dispose toutefois d’une défense solide et expérimentée (Rat, Sapunaru, Chiriches…).

 

De son côté, la Slovaquie se repose sur quelques individualités de très haut niveau.

Martin Skrtel, Vladimir Weiss et surtout Marek Hamsik, la star du Napoli, 2ème du dernier Calcio italien.

 

Hongrie : 250/1

Ancienne grande nation du football européen, la Hongrie était depuis quelques décennies, tomber dans les oubliettes.

Dotées d’une bonne génération emmenée par l’ancien joueur de l’Ajax, Balazs Dzsudzsak, le puissant attaquant de Hanovre, formé au Real Madrid, Adam Szalai et les vétérans Gabor Kirali, Zoltan Gera et Roland Juhazs.

 

Irlande du Nord : 300/1

Composée de nombreux joueurs de seconde zone en Angleterre, l’Irlande du Nord, est pour moi, le véritable petit poucet de la compétition. On surveillera toutefois, les prestations du jeune Paddy McNair, défenseur de 21 ans qui joue actuellement pour Manchester United (8 matchs cette saison).

 

Albanie : 400/1

Plus grosse côte selon Netbet, l’Albanie pourra compter sur l’ancien parisien et marseillais, Lorik Cana. L’expérimenté défenseur albanais aura pour difficile mission d’accompagner une sélection jeune et peu expérimentée.

Sur les 23 sélectionnés, 13 d’entre eux ont 25 ans ou moins. Seuls 4 joueurs disposent de plus de 30 sélections :

  • Etrith Berisha (Lazio, 31 sélections)
  • Andi Lila (Giannina, 56 sélections)
  • Lorik Cana (Nantes, 89 sélections)
  • Ansi Agolli (Qarabag, 58 sélections)

 

Finalement, sur ces 5 équipes, je mettrai plutôt une pièce sur la Slovaquie, qui emmenée par un Marek Hamsik en feu, peut faire très mal à ses adversaires, dans un groupe très homogène (Angleterre, Russie et Pays de Galles). Rappelons qu’en cas de 2ème place, la Slovaquie rencontrerait le 2ème de la poule F, qui pour moi est la poule la plus faible de cet Euro. En cas de nouvelle victoire, ils pourraient se retrouver face au 1er de la poule A…la France ? ;)

Pour votre Team-building à Lille, pensez au Stade Pierre Mauroy

 

Le team quoi ? Le team building est issu de l’anglais qu’on pourrait traduire « construction d’équipe ». Vous allez me dire : « quel rapport avec le football ? ». En fait, il s’agit d’événements d’entreprises ayant un objectif bien spécifique, à savoir renforcer la cohésion d’équipe, mettre en avant le collectif, et améliorer l’environnement au travail. Et là, le rapport avec le foot est clair, tant on connaît l’importance de la valeur de l’esprit d’équipe dans ce sport.
Voilà donc ou je veux en venir : il est possible d’organiser des événements de team-building à Lille au sein du Stade Pierre Mauroy ! Petit focus sur les possibilités.

 

Le stade Pierre Mauroy : adapté aux soirée d’entreprises à Lille

 

On ne peut que saluer l’ingéniosité des architectes qui ont pensé le stade Pierre Mauroy. Ils ont en effet pensé à tout.
On sait déjà que son adaptabilité n’est plus à démontrer. Pour rappel, le stade dispose d’un toit mobile capable de se fermer en trente minutes. La pelouse, quant à elle, est rétractable et permet de transformer le stade en une salle de spectacle, ou toute autre arène. Par exemple, on a pu assister à la finale (malheureusement perdu par les Bleus) de la coupe Davis, aux matchs de l’équipe de France de Basket, à des shows de motocross, etc…

Il en est de même pour les événements d’entreprise. Tout ou presque y est réalisable.
Entre ses 10 000 m² d’espaces réceptifs, ses équipements high-tech, ses diverses pièces d’accueil (salon, auditorium, …), vous n’aurez que l’embarras du choix.
Imaginez être en séminaire d’entreprise, tout en ayant une vue panoramique sur le terrain, et pourquoi pas assister au match du soir. Plutôt plaisant, n’est-ce pas ?

 

Soyez acteur de votre événement d’entreprise

Et il y a encore mieux. Vous pouvez même être acteur de votre événement d’entreprise, et ce grâce au team building.
Si je vous disais qu’il était possible de vous prendre pour Nolan Roux (bon, sauf que vous cadrez vos frappes !) ? Il est en effet possible d’organiser des tournois de foot et de jouer directement sur le terrain du stade, là où le LOSC aura joué quelques jours avant vous. Vous ferez ainsi partie des quelques privilégiés qui ont eu la possibilité de fouler la pelouse de Pierre Mauroy. L’occasion pour vous de faire voir vos talents footballistiques à vos collègues, et au-delà de cela de créer une réelle cohésion d’équipe, et pourquoi pas de vous découvrir des affinités avec Philippe de la compta alors que vos rapports jusqu’à l’heure actuelle se limitait à un « bonjour » à la machine à café.
Et si vous souhaitez renforcer votre esprit d’équipe différemment, sachez qu’il est également possible d’organiser d’autres événements : garden party, concerts privés, soirées avec DJ, tyrolienne, etc…
Vous pouvez donc constater qu’un stade comme Pierre Mauroy ne se limite pas aux simples matchs de foot ou concerts. Les possibilités sont multiples, et, combinées à son emplacement géographique idéal, on se trouve avec un complexe génialement pensé et polyvalent.

 

 

Et si vous créiez votre propre club de foot ? 

comment créer son club de foot

Avant de devenir les pointures du foot que l’on connaît aujourd’hui, tous les joueurs (ou presque) sont passés par un club qui leur a permis de développer leur talent et leur amour du football.

Un club c’est aussi l’occasion de réunir des enfants (plus ou moins grands) autour de la passion pour un sport. Leur apprendre une discipline, le sport en équipe, leur faire pratiquer une activité sportive voire participer et peut-être gagner des compétitions.

C’est une sorte de microcosme qui aide à forger, en partie, la personnalité de chacun. Et rien que cela promet une aventure des plus enrichissantes. Alors, envie de créer votre club ? Voilà quelques conseils sur comment vous y prendre.

Remplir les procédures administratives

On ne vous le cache pas, c’est la partie la moins « fun » (comme toutes les procédures administratives). Voilà les étapes que vous devez suivre minutieusement si vous ne voulez pas que votre projet tombe aux oubliettes :

  • Tout d’abord vous devez créer et déclarer votre association à la Préfecture ou à la Sous-préfecture de votre siège. Exception pour les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, il faudra s’adresser au Tribunal d’Instance ;
  • Renseignez-vous ensuite auprès de votre District ou de votre Ligue sur les différents types de clubs pouvant être affiliés, sur les compétitions qui y sont organisées et sur le types d’infrastructures requises ;
  • Remplissez deux exemplaires du formulaire de demande d’affiliation (ahh la paperasse !) ;
  • Il ne vous reste plus qu’à faire parvenir ces deux exemplaires à l’organe d’affiliation, attention à bien les remplir. Ajoutez à cela, selon les règlements de la FFF : 2 exemplaires des statuts (des statuts types sont mis à disposition par la FFF), ainsi que le récépissé de la déclaration faite auprès de la Préfecture (Sous-préfecture ou Tribunal).

 

S’équiper

Si tout se passe bien, votre association est maintenant déclarée et apte. Selon le type d’infrastructures dont vous avez à disposition, vous allez peut-être devoir investir dans du matériel.

Il faut avant tout faire attention si votre infrastructure se trouve en intérieur ou en extérieur et à quelle(s) tranche(s) d’âge vous aller enseigner. Vous ne choisirez alors pas les mêmes buts de football, les mêmes ballons, les mêmes kits d’entraînement.

Renseignez-vous auprès des fournisseurs d’équipements pour professionnels et collectivités afin d’avoir du matériel de qualité et adapté.

 

Maintenant que tout est en place, il ne vous reste plus qu’à accueillir les futurs joueurs et, qui sait, peut-être qu’un futur champion se cache parmi eux !